Itinérantes

Dîner sur rails

Cette invitation au voyage ouvrira l’appétit des esprits passionnés d’histoire ferroviaire en quête d’évasion culinaire et permettra aux gourmets de découvrir l’univers et l’évolution de la cuisine à bord des trains. Par le biais de pièces de vaisselle d’époque, d’argenterie, de menus, de documents d’archives et d’affiches publicitaires, cette exposition pose un regard sur la contribution exceptionnelle apportée par la restauration ferroviaire à l’art culinaire moderne. À table!


Archives du Chemin de fer Canadien Pacifique


Rêver, imaginer, innover la voiture-restaurant

George Mortimer Pullman (1831-1897) : en 1858, il dépose un brevet pour la création d’une voiture-lit. En 1867, il conçoit une voiture-hôtel et en 1869, il dépose un nouveau brevet pour la voiture-restaurant. On ne voyagera plus jamais comme avant! À travers cette exposition, les visiteurs apprécieront notamment l’évolution des équipements, du service et de la vie à bord des voitures-restaurants. Dans les années 1920, c’est l’apogée du train de luxe et de la voiture-restaurant… jusqu’à la crise de 1929.

Servir, c’est être ambassadeur des chemins de fer

À bord des trains, et surtout des voitures-restaurants, l’excellence du service est une véritable marque de commerce. Le personnel de bord ressent une grande fierté de participer à cette image prestigieuse malgré des conditions de travail difficiles. Le steward est le véritable chef de la voiture-restaurant et il supervise toute l’équipe de travail à bord. Cette équipe, la brigade de cuisine, est composée d’un chef, de trois autres cuisiniers, d’un pâtissier et de quatre à cinq serveurs…

Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage

Devenu directeur général du Canadien Pacifique en 1882, l’américain William Cornelius Van Horne (1843-1915) pressent immédiatement le potentiel touristique des paysages canadiens auprès d’une clientèle fortunée provenant des États-Unis et d’Europe. Il combine hébergement et restauration de luxe avec l’appréciation du paysage. Le Canadien Pacifique inaugure ainsi une nouvelle industrie canadienne : le tourisme et la villégiature de luxe.

Remerciements

Cette exposition est une réalisation d’Exporail, le Musée ferroviaire canadien. Elle a été rendue possible en partie grâce au gouvernement du Canada ainsi qu’au soutien financier du ministère de la Culture et des Communications, de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et de la MRC de Roussillon.

Communiqué de presse de l'exposition

Macredie - Ouvrages d'art

Cette exposition met en lumière des aquarelles d'Alice Macredie, peintes en mémoire des réalisations de son père, JRC Macredie, ingénieur. Ce dernier était responsable de plusieurs travaux de construction de ponts et de viaducs dans l'ouest du Canada. L'exposition allie art, histoire et ingénierie. Une œuvre familiale: Macredie - père et fille.

Remerciements

Cette exposition est une réalisation d’Exporail, le Musée ferroviaire canadien. Elle a été rendue possible en partie grâce au gouvernement du Canada ainsi qu’au soutien financier du ministère de la Culture et des Communications, de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et de la MRC de Roussillon.