Les locomotives à vapeur

Le développement du moteur à vapeur, à la fin du 18e siècle, marque le début de ce que l'on appelle la révolution industrielle

Pour la première fois de son histoire, l'Humanité est libérée des contraintes de la nature. L'énergie, créée artificiellement et à volonté, permet de mouvoir des pompes, puis des machines et, au début du 19e siècle, des locomotives.  

Pendant plus de 150 ans, locomotives et bateaux à vapeur vont permettre de grands mouvements de populations, de marchandises et de matières premières. 

La collection du musée illustre les configurations d'essieux les plus courantes au Canada, ainsi que les principales avancées technologiques. Les principaux chemins de fer et fabricants de matériel sont représentés. Quelques pièces européennes ont été acquises à des fins de comparaison.

Quelques vedettes de la collection

Locomotive CPR 144

Datant de 1886, la CPR 144 est la plus ancienne locomotive à vapeur de construction canadienne en existence aujourd’hui.  Après sa reconstruction en 1914, elle servit sur des lignes secondaires du Canadien Pacifique jusqu’en 1960.

Locomotive CPR 492

Cette locomotive de 10 roues fut conçue pour remplacer les locomotives  4-4-0 servant sur les lignes secondaires. Peu modifiée, elle fut construite aux Ateliers Angus en 1914.

Locomotive CPR 2850

La CPR 2850 fut la locomotive du Train Royal de 1939.  Cet honneur mérita à toutes les locomotives de la classe « Hudson » la mention de «Royal» dans leur nom.  Elle fut déclarée Site Historique National par le gouvernement canadien.

Locomotive CPR 5935 

Afin de faire face à l’accroissement du trafic dans les Rocheuses et à l’augmentation du poids et du nombre de voitures de passagers des trains, le Chemin de fer Canadien Pacifique adopte, au 20e siècle, les «Selkirk», des locomotives conçues à ces fins. 

La CPR 5935 a été la dernière locomotive à vapeur construite à écartement normal pour un chemin de fer canadien. Cette série de locomotive porte le nom de « Selkirk », une chaîne de montagnes dans les Rocheuses.

Locomotive CNR 49

Construite en 1914, utilisée pour le service de trains de banlieue, elle fut la dernière locomotive à vapeur en service régulier à être remise en état dans les ateliers de la Pointe-Saint-Charles en 1957.

Locomotive CNR 4100

Déclarée Site Historique National par le gouvernement canadien, la CNR 4100 était considérée comme la locomotive la plus puissante du Commonwealth britannique à son époque. Pesant 327 tonnes, elle est la seule locomotive de type « Santa Fe » de la collection.

Locomotive CNR 5550 

À l’origine, cette locomotive à vapeur a été construite pour le transport de passagers entre les Maritimes et le Québec. Retirée du service dans les années 1950, elle est la seule locomotive à vapeur du Chemin de fer Intercolonial dans la collection du Musée. 

Locomotive CNR 5702 

Cette locomotive « Hudson » du CNR possède les plus grandes roues motrices (80 pouces ou 2 mètres de diamètre) et le plus gros tender Vanderbilt à avoir été utilisés au Canada.

En 1929, les Chemins de fer nationaux du Canada décident de rivaliser avec le Chemin de fer Canadien Pacifique pour obtenir le très lucratif trajet Montréal-Toronto. Il adopte alors la « Hudson ». Avec ses 80 pieds ou 24 mètres, elle est la locomotive la plus longue et rapide de l’époque. 

Locomotive CNR 6153

Cette locomotive à vapeur de type « Northern » représente bien les engins utilisés par les Chemins de fer nationaux du Canada dans les années 1940. Celle-ci a été utilisée dans la région des Grands Lacs jusqu’en 1958. 

Locomotive GTR 713

La GTR 713 est une locomotive de type « Mogul », construite en 1900 par le Grand Tronc aux ateliers de la Pointe-Saint-Charles.

Locomotive BR 60010  Dominion of Canada

Cette locomotive à vapeur britannique, de classe A4, baptisée la «Dominion of Canada», a été construite en 1937. Elle a traversé l’océan afin d’être offerte à l’Association canadienne d’histoire ferroviaire, en hommage au centenaire de la confédération. Cette classe de locomotive, plus précisément la « Mallard », détient le record de vitesse mondial (126 miles à l’heure, soit environ 200 km/h) pour une locomotive à vapeur. Un passage intérieur permit l’accès au tender et aux wagons.

Locomotive SNCF 

Cette locomotive à vapeur française a été construite en 1883, selon un design typique de 1867.  Son tender est allemand, ayant été inclus avec une commande de locomotives en 1908. Il est fréquent de réutiliser des tenders désaffectés.

Cette locomotive de la Société nationale des chemins de fer français est l’unique représentante des technologies ferroviaires traditionnelles de France dans la collection de référence. 

Locomotive Waddon 

Cette locomotive à vapeur britannique de la « London, Brighton and South Coast Railway » est la plus ancienne de la collection.  Elle a été construite par Brighton en 1875. Elle est typique des locomotives à vapeur britanniques du 19siècle. 

Personne-ressource

Pour des informations au sujet de la collection communiquez avec Jean-Paul Viaud par courriel ou par téléphone au 450 638-1522, poste 242. 

Projet de restauration en cours

Suivez la restauration du tramway MSR 274 sur le blog du conservateur

Exporail, le Musée ferroviaire canadien est un projet de l’Association canadienne d’histoire ferroviaire (ACHF)